You are here: Accueil Avalon La Gazette Gazette N°4

Avalon

Gazette N°4

Envoyer Imprimer PDF
Index de l'article
Gazette N°4
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Toutes les pages

Ce mois ci dans la gazette :

 

1- L'Edito d'Ainarik

2- Etude du Phlogiston et de ses usages dans l'ingénierie moderne par Phaenan

3- Entretien avec une Sainte par Anaros

4- Ainadak par Laorrus

5- Recette de cuisine exclusive

 

 

 

 

Edito d'Ainarik

Il y a quelques jours de cela, alors que je me prélassais au soleil sur la berge d'un de ces grands lacs de Nagrand, surveillant vaguement ma canne à pêche et taillant mes appâts dans du boyau de roué Bourbesang capturé dans les environs, un leste faucon descendit des cieux pour se poser sur mon poing, porteur d'un message enroulé autour d'une de ces pattes terminées par des serres qui feraient d'excellents hameçons. Le message était bref, il provenait du comité de rédaction de la gazette d'Avalon me demandant gracieusement  de rédiger un bref éditorial pour le nouvel opus de cet événement littéraire attendu de tout Azeroth. Mon sang n'a fait qu'un tour, il me fallait sur le champ effectuer le long voyage vers l'ile d'Avalon et les bureaux de la rédaction, afin de me renseigner sur le contenu de ce prochain numéro et l'honorer d'un éditorial adapté. Traverser Nagrand fut rapide, découpant des venaisons d'ogres cogneguerre en chemin pour me sustenter durant cette expédition. Le reste du voyage se passa sans encombres, j'avais déjà constaté à de nombreuses reprises que les voleurs de grand chemin se montraient courtois avec les voyageurs de sept pieds six pouces sous la toise, avec le torse comme le fut d'un vieux chêne, et lourdement armés. Il me fallut une demi lune pour rallier l'ile que j'avais quitté quelques mois auparavant, où je fut accueilli par un jeune commis qui me conduisit dans les bureaux de la plus fameuse des feuilles de chou, où j'ai pu consulter en avant première les articles que vous découvrirez sous cet éditorial.

Ce numéro débutait avec maestria sous la plume de la "puyssante et terryble archimajicienne Phaenan l'extralucyde, membre d'honneur du célèbre collèje de majie et d'arts occultes et arcaniques du Kirin Tor, Dalaran, derryère l'hospital à droyste, ouvert tous les jours, cynsquante pyèces d'or mynymum la consultation, sur rendez-vous, mercy-bien", un article flamboyant qui vous embrasera l'esprit et incendiera le coeur, au sens propre. Un texte explosif qui m'a échauffé les sens et roussi les sourcils que je n'ai pas.

Suivait un fameux entretien du fameux Anaros de la fameuse Leoni, retraitée de son état, tout comme votre fameux serviteur. J'y ai découvert non sans surprise que Leoni passait sa retraite dans une des régions les plus inhospitalière d'Azeroth, où règne un froid glacial, où même les yétis à l'épaisse fourrure portent bonnets, chandails, et pantoufles épaisses, où même les stalactites se prendraient bien un coup de vin chaud tant il pèle. Et comme si ces terribles conditions climatiques ne suffisaient pas, je fut stupéfié de découvrir que Leoni passait son temps libre à s'occuper et à dorloter les plus terribles, les plus dangereuses créatures qui aient jamais foulé ce monde. Je me suis alors dit que j'étais bien content de passer mon temps à fainéanter au soleil, brrrr !!!

Enfin, cette gazette se termine par un texte, que dis-je, un torchon, même pas propre avec ça, dont je vous décommande vivement la lecture. Je ne comprends pas comment un périodique de la qualité de la gazette peut s'abaisser à publier un tel article calomnieux, un tel tissu de mensonges et d'âneries insensées, qui sont une insulte à la logique, au bon-sens, à la science. Une honte qui entachera l'honneur de toute la presse écrite pour les siècles des siècles, un outrage qui plongera notre monde dans une ère de ténèbres, de folie et de chaos. J'ai été profondément heurté, scandalisé, je sais qu'il en ira de même pour vous mais il est de ma responsabilité, en tant qu'éditorialiste, de vous avertir de l'ineptie innommable des propos qui concluront ce numéro.

Par chance, vous terminerez votre lecture sur une note gustative grâce à la désormais célèbre recette de cuisine de la gazette, qui sera pour vous l'occasion d'une pause gastronomique salutaires entre deux raids sanglants et héroïques dans la sombre citadelle.

Sur ces quelques mots, il me reste à retourner dans ma retraite ensoleillée, espérant que les ogres cogneguerres ont repoussé entre temps.

Joyeuses fêtes Avalon, soyez braves et forts.

Ainarik

 

 



 

Actualités MMORPG

Veuillez rendre accessible en écriture le répertoire du cache !