You are here: Accueil Avalon La Gazette Gazette N°3 - Page 2

Avalon

Gazette N°3 - Page 2

Envoyer Imprimer PDF
Index de l'article
Gazette N°3
Page 2
Page 3
Page 4
Toutes les pages

 

 

Souvenirs souvenirs par la grande Phaenan

 

« Pour Kil'Jaeden ! Pour la Légion ! »
La voix tonitruante de l'archidiable résonna sur les falaises de la Balafre Impure.
Chargeant le Nain en armure qui osait se dresser devant lui, Kazzak abattit sa lame pour
le balayer. Les pieds fermement ancrés au sol, le guerrier encaissa le coup derrière son
bouclier, ne cédant guère que quelques pas au colosse.
« Pour Magni ! », hurla le Nain en retour avant d'écraser son
marteau sur l'armure du démon. Plusieurs Gardes Noirs et Nathrezim dépassèrent les
deux combattants sans prêter main forte à leur Seigneur, franchissant à vive allure la
trentaine de mètres les séparant des alliés du Nain.
Alliance et Horde, Nains et Kaldorei comme Trolls et Taurens, Aarkoniens ou non. Ils
regardaient ces démons les charger... La tête froide, les deux Malakiennes joignirent leurs
efforts à ceux des autres Mages du bataillon. Entonnant de puissantes incantations et
oubliant un moment la menace de l'archidiable, tous se concentrèrent sur ses séides. Le
voile séparant les mondes se déchira, stoppant la charge des démons avant qu'ils
n'atteignent leurs rangs ; aspirée dans la faille par ce déchaînement magique, la garde
rapprochée de Kazzak se retrouva bannie hors d'Azeroth dès que la brèche fut refermée.
La perte de cette poignée de serviteurs n'alarma pas le moins du monde Kazzak, lequel
continuait à s'amuser du Nain se croyant capable de se mesurer à lui. D'un négligeant
revers de la main, le colosse invoqua une dizaine de traits d'ombre qu'il projeta vers les
rangs de ses ennemis. L'incantation fut si rapide et parfaitement menée qu'aucun des
Magiciens ne parvint à la contrer. Les énergies tirées du Néant fusèrent au hasard sur le
bataillon. Au dernier instant, elles se heurtèrent à diverses barrières dorées érigées in
extremis
par les Prêtres de la Lumière.
Après une brève lutte, les énergies magiques s'annulèrent mutuellement. Non sans avoir
passablement échauffé le sang de tous. Plusieurs combattants se ruèrent vers Kazzak,
d'autres encochèrent leur arc. Travaillant désormais individuellement, les Magiciens
canalisèrent avec avidité les énergies arcaniques. Fermant exceptionnellement les yeux
sur cela, les Druides puisèrent dans les forces du Monde, certains pour apaiser les
blessures de leurs alliés, d'autres pour nettoyer plus directement la souillure de
l'archidiable.
Le combat n'en était qu'à ses prémices...
Kazzak et sa garde noire :


kazzakdeboutSon visage grotesque affichant un rictus moqueur, l'archidiable se tourna un instant de ce
Nain dont les piqûres de moustique ne parvenaient guère qu'à l'amuser. Portant la main à
son menton, Kazzak lissa calmement son bouc, choisissant ses proies parmi l'essaim
d'insectes l'assaillant. Tout en réfléchissant, il saisit des combattants venant de le frapper
à la cuisse, le soulevant tel un fétu de paille pour le projeter au hasard. L'Humain alla
s'écraser contre un rocher, vingt mètres plus loin... et se releva, simplement sonné. Voir
cela aida l'archidiable à se décider : ce Paladin serait de ses victimes. Aussitôt, le second
de Kil'Jaeden prononça des mots de pouvoirs, tissant une malédiction sur plusieurs de
ses assaillants. Serviteur des Eredars, commandant même à des Nathrezim, Kazzak
comptait montrer à ces mortels qu'il les surclassait tant sur les arcanes que sur les armes.
Une poignée de secondes plus tard, l'étonnement se devina sur ses traits monstrueux :
Mages et Druides avaient brisé sa malédiction après l'avoir seulement étudié un instant...
Puis la douleur mordante, lorsque la flèche de ce Kaldorei parvint à lui transpercer
l'épaule gauche.
Un nouveau coup reçu à la taille, et cela en fut trop. Le Seigneur démon n'avait plus de
patience pour ce Nain hargneux qui lui faisait perdre son temps. Psalmodiant, il forma une
boule d'énergie crépitant au creux de sa main, puis l'abattit sur le Nain. La déflagration qui
s'ensuivit fut accompagnée par le grognement de douleur du guerrier... Et pourtant,
l'instant d'après le Nain sentit que la terre elle-même guérissait ses chairs brûlées ; les
soigneurs défaisant les maux causés par la magie du démon.
Celui-ci commença à comprendre, enfin, en voyant ses diverses tentatives réduites à
néant par ces mortels. Brandissant sa lame gigantesque, il frappa encore et encore, mais
les énergies déchaînées par les Magiciens usaient sa résistance petit à petit. Il invoqua
bien de nouvelles volées de traits d'ombres, mais son sang s'échappait de la multitude de
blessures causées par le tourbillon des lames de ses assaillants.
Lui ? Qui n'obéissait qu'aux plus puissants de la Légion Ardente ?
Tomber ainsi ?
Cette humiliation n'eut pas même le temps de lui inspirer une rage salvatrice. Ployant
sous son propre poids, le colosse posa un genoux à terre... exposant son torse aux coups
de grâce des guerriers l'entourant.
L'Archidiable s'effondra, plongeant la Balafre Impure dans un silence stupéfié...
L'orgueil entraîne toujours la chute :

kazzakcoucheHaletants, les combattants s'assurèrent rapidement de la mort de leur adversaire avant de
s'écrouler, épuisés. En guère meilleur état, les Magiciens foudroyés par un mal de crâne
approchèrent du cadavre de Kazzak, soutenus dans leur avancée par des chasseurs et
des druides.
Le bras-droit de Kil'Jaeden, Champion de Sargeras, le plus puissant démon resté sur
Azeroth, n'était plus.

 

 

 

 

 

 

 

 

Actualités MMORPG

Veuillez rendre accessible en écriture le répertoire du cache !